Les Ténèbres d'Internet Ce blog est dédié aux creepypastas, légendes urbaines et nouvelles horrifiques.

Le Sommeil

Anonyme

Une nuit sombre, en rentrant du travail, j'étais éprouvé, fatigué, exténué.. Je voyais flou, le soleil se couchais derrière la vallée. Je rentrais chez moi, me dirigeai vers ma chambre aussitôt, montai les marches qui craquaient sous mes pas inexorablement, j'ouvris la porte grinçante de ma chambre et je m'endormis sur mon grabat au matelas doux et soyeux, on pouvait presque s'y enfoncer tellement il était moelleux. J'éteignis la lumière me laissant guider dans une ambiance pesante et à la fois troublante.


Après quelques minutes, je sombrais dans un profond sommeil, je me mis à rêver de deux citrouilles attachées chacune à un pilier de bois usagé dans un champ de blés fanés et avachis.


Je les trouvais si inexpressives que je décidais de prendre un morceau de bois pointu assez amoché qui étais posé sur de la boue flasque qui recouvrait des os. Avec ce bois, je leur dessinais deux jolis yeux sur le visage.


Toujours inexpressive, je creusais donc la bouche.


Pour finir, je plantai le morceau de bois au centre pour faire le nez, et j'en ramassai un deuxième pour faire le nez de la seconde citrouille.

D'un seul coup, je me sentis comme... Heureux. Heureux du résultat.

La brume commençait à recouvrir l'intégralité de mon corps et je vis du coin de l'œil les citrouilles que j'avais travaillé qui souriaient jusqu'aux yeux et qui commençaient à sécher.

Quelques instants plus tard, je me réveillai debout à l'intérieur de mon garage face à deux personnes assises sur des caquetoires, ligotées, mutilées, les yeux percés, la bouche creusée, vidée de leurs dents et le nez éclaté formant un énorme trou au milieu du visage. Dans ma main tremblotante et dégoulinante de sang, deux morceaux de bois pointus et assez amoché.

Commentaires